Accueil / Cheveux & cuir chevelu

Cheveux & cuir chevelu

Cheveux & cuir chevelu

Cuir chevelu

Il n’y a pas de différences majeures entre la structure de la peau et celle du cuir chevelu.  Ainsi comme la peau, le cuir chevelu est constitué de l’épiderme, du derme et de l’hypoderme (lien vers la structure de la peau).

Schema du cuir chevelu

Outre ces trois structures, le cuir chevelu comprend des poils et des glandes.

Les follicules pileux très nombreux et  très longs sont implantés dans l’hypoderme.
Deux sortes de glandes les accompagnent : les glandes sudoripares qui produisent la sueur et les glandes sébacées, directement reliées aux follicules pileux, responsables de la fabrication du sébum.

Sueur et sébum interviennent dans la formation du manteau protecteur naturel du cuir chevelu.

Le cuir chevelu a une surface de 600 à 800 cm2 chez l’adulte et une épaisseur moyenne de 6 mm.

Il se distingue de la peau recouvrant les autres parties du corps par :

  • sa grande densité en follicules pilo-sébacés : 200 à 300 par cm2
  • sa vascularisation très riche : une plaie sur le cuir chevelu saigne abondamment.
  • la présence d’un important réseau nerveux : chaque follicule pileux est innervé, ce qui permet de recevoir des sensations tactiles par l’intermédiaire de la chevelure.

 

Le rôle et les fonctions du cuir chevelu sont comparables à ceux de la peau. En savoir plus sur la fonction de la peau.

Cheveux

La quantité de cheveux constituant une chevelure peut varier de 850 à 1500, soit 300 à 900 cheveux par cm2.
En moyenne, un cheveu mesure 0,08 mm de diamètre et pousse de 1 cm par jour.

Le cheveu comporte deux éléments :

  • la tige, partie visible organisée en trois couches concentriques de cellules :
    • la moelle au centre, formée de cellules sans noyaux et faiblement pigmentées.
    • le cortex, garant de la rigidité et la solidité du cheveu, composé de cellules riches en kératine et en pigments de mélanine qui déterminent la couleur des cheveux.
    • la cuticule externe, composée de cellules aplaties qui se superposent comme les tuiles d'un toit. Cette barrière permet au cheveu de lutter contre les agressions externes et de maintenir un taux d'hydratation satisfaisant. Elle est donc indispensable à la bonne santé du cheveu.
  • la racine ou bulbe, à son niveau les cellules se multiplient grâce aux apports indispensables en oxygène, substances nutritives et sels minéraux véhiculés par les capillaires sanguins. Progressivement repoussées vers le haut, ces cellules se chargent en kératine et protéines pour former la tige pilaire.

On distingue 3 phases dans le cycle de pousse d’un cheveu :

  • Phase de croissance ou anagène, le cheveu pousse de 1 à 2 cm par mois pendant 2 à 6 ans.
  • Phase de transition ou catagène, phase de repos de 2 à 4 semaines : la croissance s'arrête, le cheveu ne pousse plus.
  • Phase de chute ou télogène qui dure 2 à 4 mois, le cheveu tombe, poussé par un nouveau bourgeon qui se forme au niveau du follicule pileux.

Au cours de la vie, chaque follicule est capable de reproduire une vingtaine de cycles.